Comment coller du carrelage ?

Vous avez choisi vos carreaux parfaits ? Super ! Mais ne restez pas inactifs, au risque de passer pour un rabat-joie, c’est ça qui est amusant. Maintenant, il faut penser aux colles et à la pose. Après tout, vos nouveaux carreaux seront meilleur que s’ils sont posés correctement.

Nous utilisons de la colle à carrelage pour coller nos carreaux aux murs et aux sols – c’est essentiellement du Prittstick pour la porcelaine. Il existe une myriade de supports (c’est le terme technique pour les murs et les sols) et de types de carreaux différents. Il est donc essentiel de choisir la bonne colle pour que vos carreaux restent en place pendant de nombreuses années.

Nous vous recommandons de toujours demander conseil à un carreleur professionnel, qui sera le mieux placé pour choisir l’adhésif approprié à votre projet. Toutefois, nous avons élaboré ce guide pratique pour vous aider à faire le bon choix si vous choisissez vous-même la colle. Comme pour tout, si vous avez besoin de conseils supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter et nous serons ravis de vous aider.

Quels sont les types de colles à carrelage ?

Il existe deux types différents de colles à carrelage : les pâtes prêtes à l’emploi et les colles en poudre.

Comme leur nom l’indique, les pâtes prêtes à l’emploi peuvent être utilisées directement à la sortie de la baignoire, ce qui les rend assez faciles à utiliser. Mais la facilité a ses limites : en général, les pâtes ne peuvent être utilisées que pour fixer les petits carreaux de céramique sur les murs.

En revanche, les colles en poudre doivent être mélangées avec de l’eau pour obtenir une pâte qui demande un peu plus de temps et d’efforts. Cependant, elles offrent une liaison beaucoup plus forte et, en général, peuvent être utilisées pour fixer des carreaux de céramique, de porcelaine et de pierre naturelle sur presque tous les supports.

Sur quel substrat vous fixez-vous ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, il existe toute une série de supports différents sur lesquels les carreaux peuvent être fixés. Examinons les options les plus courantes :

Murs – Plâtre et plaques de plâtre

Les petits carreaux de céramique sont souvent utilisés pour les murs et les dalles et, dans la plupart des cas, une pâte prête à l’emploi conviendra pour ce travail. Si vous fixez un carreau de céramique plus grand (plus de 30 x 30 cm) ou un carreau de porcelaine de n’importe quelle taille sur vos murs, vous devrez utiliser un adhésif en poudre. Il existe différentes couleurs, vitesses de pose et options de flexibilité, dont nous parlerons plus loin.

Il est important de veiller à ce que votre mur puisse supporter le poids des carreaux et de la colle. Dans la mesure du possible, nous vous conseillons de poser les carreaux directement sur des plaques de plâtre plutôt que sur du plâtre frais. Le poids des murs est abordé plus en détail ci-dessous.

Sols – Bois

Bien qu’il soit parfois possible de carreler directement sur les planches, nous conseillons généralement d’installer une couche de contreplaqué de qualité marine (d’une épaisseur minimale de 15 mm) ou une planche de support de carrelage par-dessus. Vous obtiendrez ainsi une surface plus solide et plus stable pour le carrelage.

Les pâtes prêtes à l’emploi ne peuvent jamais être utilisées pour carreler les sols, même si vous utilisez des carreaux de céramique. Les principaux éléments à prendre en compte pour choisir la bonne colle en poudre sont la couleur, la flexibilité et le temps d’ouverture ou de prise. Nous y reviendrons sous peu.

Sols – Béton ou chape

Comme pour les planchers de bois, vous devrez toujours utiliser une colle en poudre. Les sols nouvellement posés devront être suffisamment secs avant de pouvoir être carrelés – en général, les bases en béton nécessitent un minimum de 6 semaines.

Un examen plus approfondi des colles en poudre

Tous les adhésifs en poudre ne naissent pas égaux et il existe de nombreuses options parmi lesquelles choisir, selon votre projet. Examinons quelques-unes des options les plus courantes :
Couleur

La plupart des adhésifs sont disponibles en blanc ou en gris. En général, pour un coulis plus léger, on utilisera un adhésif blanc, et vice versa.

Flexibilité

Même dans votre maison, les carreaux de sol subissent beaucoup de stress en raison de la circulation des piétons, du chauffage au sol et des mouvements dans le sous-sol. Le lit de colle peut absorber ces contraintes pour réduire les risques de fissuration de votre nouveau sol ; plus la colle est déformable (ou flexible), plus vous aurez l’esprit tranquille.

Les adhésifs en poudre pour carrelage sont classés S1 ou S2, S2 offrant un degré de flexibilité plus élevé.

Fixation de l’heure

Les adhésifs en poudre sont souvent classés comme étant à prise « standard » ou « rapide », ce qui fait référence au temps de travail dont vous disposez pour utiliser le produit. Plus la colle prend rapidement, plus vite vous pourrez vous atteler au jointoiement et à la finition de votre pièce.

Comme son nom l’indique, une colle à prise rapide durcit beaucoup plus vite qu’une colle standard.
Dans de nombreux cas, il est judicieux de choisir un adhésif à prise rapide. Cependant, il y a de nombreux cas où vous préférerez utiliser un adhésif avec un temps d’ouverture plus long – par exemple, lorsque vous carrelez un sol selon un motif délicat en chevrons, ou lorsque vous posez des carreaux de grand format sur un mur et que vous voulez assurer une finition impeccable.

En résumé, pour carreler n’importe quel sol et de nombreux murs, vous devrez utiliser un adhésif en poudre. Le choix exact de l’adhésif dépendra de la couleur de votre joint et de la flexibilité et des temps de travail souhaités.
Il y a quelques autres points à prendre en compte pendant que nous parlons de la colle pour carrelage.

Voyons cela plus en détail :

Chauffage au sol

Si vous souhaitez installer un chauffage au sol humide ou électrique, il est essentiel d’utiliser une colle à carrelage flexible. Les processus de chauffage et de refroidissement génèrent des contraintes considérables qu’un adhésif souple absorbera, réduisant ainsi les risques de fissuration des carreaux au fil du temps.

Les systèmes de chauffage électrique par le sol sont constitués de petits câbles, qui sont posés sur le sous-plancher puis recouverts de carreaux. Cependant, nous vous recommandons vivement d’utiliser une pâte auto-nivelante pour recouvrir les câbles et obtenir une surface parfaitement plane sur laquelle vous pourrez poser des carreaux – cela peut être un cauchemar de passer la truelle sur des câbles électriques exposés !

Primer

Les surfaces absorbantes comme le plâtre peuvent aspirer l’eau de la colle à carrelage, ce qui réduit la force d’adhérence et le temps de travail. L’application d’une couche de fond sur le support avant de carreler permet de sceller la surface, ce qui empêche l’aspiration de l’eau et augmente la force de l’adhérence. Ils sont également utiles si votre support est trop poussiéreux ou trop lisse pour y poser des carreaux.

Lorsque vous appliquez deux couches d’apprêt, il est préférable d’appliquer la première couche verticalement et la seconde horizontalement.

Préparation générale

Lorsqu’il s’agit de fixer des carreaux, le vieux dicton selon lequel « Ne pas se préparer, c’est se préparer à échouer » ne pourrait pas être plus vrai. Avant d’ouvrir le premier sac ou pot de colle à carrelage, il est donc essentiel que vos supports soient prêts, c’est-à-dire qu’ils soient plats, propres et suffisamment résistants pour supporter vos carreaux.

Appartement

Personne ne veut carreler un sol irrégulier – il est difficile d’obtenir un carrelage parfaitement à niveau et vous finirez par gaspiller de la colle. Utilisez une règle de 2 mètres pour vérifier la planéité de votre support ; si les écarts sont supérieurs à 3 mm, nous vous recommandons de verser une couche auto-nivelante pour obtenir une surface plane et régulière.

Les murs inégaux peuvent être rendus plats en utilisant un bon plâtrier (si vous utilisez de petits carreaux de céramique) ou en posant des panneaux de support pour les carreaux.

Nettoyer et sécher

La poussière et la saleté peuvent nuire à l’adhérence du carrelage et peuvent se retrouver dans le coulis, alors prenez soin de balayer vos supports avant de carreler.

La force

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, il est important de tenir compte du poids des carreaux et de la colle lors de la pose de carreaux sur des murs en plâtre ou en plaques de plâtre. Le plâtre frais peut supporter 20 kg par mètre carré, tandis que les plaques de plâtre peuvent supporter 32 kg par mètre carré.

En règle générale, il faut prévoir 2 à 4 kg par mètre carré pour la colle et le coulis, en plus du poids des carreaux. Ce poids peut varier ; les petits carreaux de céramique sont généralement assez légers, mais les carreaux de porcelaine plus grands peuvent peser plus de 20 kg par mètre carré. Dans la mesure du possible, il est conseillé de fixer les carreaux muraux sur des murs non crépis ou, mieux encore, sur des panneaux de support de carreaux. Ces derniers peuvent généralement supporter entre 40 et 60 kg par mètre carré.

 

Nous supposerons que vos sols sont suffisamment résistants pour supporter le poids des carreaux – après tout, s’ils ne le sont pas, vous ne devriez pas marcher dessus !

Couverture complète

Il est essentiel qu’il y ait un lit de colle entre les carreaux et le support, car tout vide pourrait entraîner des fissures plus loin dans la ligne. Il est souvent judicieux d’appliquer de l’adhésif sur le dos du carreau pour assurer une couverture complète et uniforme, en particulier pour les grands carreaux de sol. Ne soyez pas tentés de fixer les carreaux en appliquant un peu de colle à chaque coin !

Durcissement

Il est également très important de laisser la colle durcir complètement avant de marcher sur votre nouveau carrelage. Sinon, toute pression risque de déplacer légèrement un carreau et vous vous retrouverez avec un sol inégal. De même, les systèmes de chauffage au sol ne doivent pas être mis en marche pendant au moins deux semaines après la pose du carrelage. Une mise en marche trop précoce du système risque d’affaiblir la colle.